DERNIERES ROUTINES - Le 15 septembre 2017 - 17:09

15 septembre 18h

 

Dimanche à 16h, les dix-neuf solitaires engagés s’élanceront pour la dernière épreuve du Championnat de France Elite de Course au Large. Les derniers solitaires se sont enfin amarrés au ponton de Tréboul : Julien Pulvé (Team Vendée Formation) bloqué depuis plusieurs jours à Saint-Gilles-Croix-de-Vie a trouvé une fenêtre météo pour rejoindre le port cornouaillais.

Il faut savoir de temps à autre, se faufiler à raser les cailloux pour gagner du temps. C’est ce qu’a fait Julien Pulvé en embouquant la passe du Trouziard, à raser la pointe du Raz pour gagner de précieuses minutes sur le chemin de Douarnenez. Dans la foulée, le jeune navigateur rochelais embrayait immédiatement sur les contrôles de sécurité, de manière à être fin prêt dimanche.

  • Trois fois la route

Sur les pontons, nulle tension apparente à 48h du départ. Il faut dire que les conditions météorologiques n’incitent guère à l’inquiétude. Le départ devrait être donné dans un vent de nord faible à modéré qui pourrait accompagner la flotte jusqu’à Wolf Rock à la pointe ouest de la Cornouailles anglaise. Ensuite ce devrait être de nouveau du près pour monter vers le Fastnet, le vent virant progressivement à l’ouest. Et certains modèles prédisent une nouvelle rotation des vents au secteur sud à sud-est pour redescendre vers la Bretagne. Autant dire que la course promet d’être tactique et qu’il faudra être dans le bon timing pour choisir ses virements de bord.

  • Ne pas être en retard

Au final, les routages prévisionnels penchent aujourd’hui plutôt pour une arrivée dans la soirée du jeudi 21 septembre. Une estimation qu’il convient de prendre encore avec un certain recul, les prévisions d’hier donnant une arrivée dans la journée de mercredi. Tout va dépendre de la vitesse à laquelle les solitaires traverseront la mer d’Irlande. Qu’ils réussissent à échapper aux vents faibles attendus sur la route du Fastnet et ils pourraient être en avance sur les rotations de vent attendues et diminuer ainsi la quantité de près à faire. Dans ce type de conditions, les hommes de tête risquent d’être avantagés. Il sera très difficile pour les attardés de combler l’écart.

  • Fin prêts

Pour cette fin de saison, les préparateurs n’auront eu qu’un travail de routine. Vérifier le gréement, se prémunir contre de mauvaises surprises, appliquer les processus affinés tout au long de la saison. A bord des bateaux, on travaille gentiment, pendant que les navigateurs vérifient les derniers détails et font tourner les différents modèles météo. Seuls les enfants des écoles viennent perturber la quiétude qui s’est installée sur les pontons pour un bain de jouvence rafraichissant.

Ils ont dit :

Charlie Dalin (Skipper Macif 2015) :

« C’est un parcours qui me plait bien qui devrait permettre d’ouvrir le jeu entre le Fastnet et Douarnenez. En revanche, on risque de faire beaucoup de près. Il va falloir être patient et trouver le bon timing pour les virements. Revenir à Douarnenez est lié à pleins de bons souvenirs. C’est ici que j’ai remporté les deux étapes de la Douarnenez Horta Solo l’an dernier et gagné le titre de Champion de France Elite de Course au Large. »

Tanguy Le Turquais (Nibelis) :

« Je suis content de retrouver un parcours au large, même si j’avoue avoir pris un plaisir immense à batailler dans les joutes au contact de la Solitaire Urgo Le Figaro. Cette classe est géniale, j’ai l’impression de réapprendre à naviguer tellement c’est exigeant. Il va quand même y avoir des moments compliqués d’emblée avec notamment la remontée du chenal du Four en tirant des bords. Il faudra être malin. 

 

Le programme de la Douarnenez Fastnet Solo

13 au 15 septembre : mise à disposition des bateaux pour contrôles de jauge

16 septembre : parade en baie commentée à partir de 15 heures sur la digue du Rosmeur

17 septembre, 16 heures : départ de la Douarnenez Fastnet Solo – Douarnenez – Wolf Rock – phare du Fastnet et retour. Soit 600 milles de course.

20 ou 21 septembre : arrivée estimée de la Douarnenez Fastnet Solo

22 septembre : postlogue

23 septembre : remise des prix et proclamation des résultats du Championnat de France de Course au Large.